nouvelles

Des salons, des commentaires et une nomination...

Prix ActuSF de l'Uchronie et Rencontres de l'imaginaire

Prix ActuSF de l'uchronie

Le cycle La Compagnie des Intelligences Botaniques (L'héritage du docteur Moreau mais aussi L'envol de Moby Dick) a été nominé au prix ActuSF de l'uchronie 2019 qui sera remis le 30 novembre aux Rencontres de l'imaginaire à Sèvres. J'y serai, bien sûr, en compagnie de François Darnaudet, un auteur lui aussi édité par NestiveqnenLes rencontres de l'imaginaire

Une note de lecture sympathique

Galaxies n°61Dans la revue Galaxies n° 61 par Jean-Guillaume Lanuque

Avec les deux volumes de L’Héritage du Docteur Moreau, Jean-Claude Renault avait frappé un grand coup, en proposant un univers tenant à la fois du steampunk et du merveilleux scientifique, parfaitement maîtrisé et terriblement savoureux. L’Envol de Moby Dick permet d’approfondir sa création, à travers dix nouvelles, dont deux seulement avaient précédemment été publiées dans des anthologies.

La plupart nous éclairent sur le passé d’Alexandre Cantovella, le singulier inspecteur ès affaires spéciales de la Sureté générale : « Bansidh » et son récit fantastique explique comment il a pu intégrer les rangs des forces de l’ordre, lui qui en était au départ fort éloigné, avec un traumatisme séminal à la clef ; « Le Jour inverti » est une énigme de boucle temporelle dont certaines des retombées auront une importance ultérieure ; « Les Lois du temps » est une autre enquête tournant autour du voyage dans le temps, et sous des dehors faussement simples, elle est d’une efficacité redoutable ! Quant au « Noyé du deuxième étage », dont le titre est à lui seul jouissif, c’est une très belle déclinaison du talent artistique, tout comme « Caprice funeste », d’ailleurs. « Les Larmes de la fée verte », enfin, est un croisement intéressant entre conflit social de l’époque et fantasy.

D’autres récits nous amènent vers des horizons étrangers, dans cette fin de XIXe siècle alternative, où le Royaume-Uni vient d’être envahi par les Martiens. « Le Théâtre de Pygmalion », dont l’intrigue se déroule au Danemark, est un agréable hommage à l’Ève future de Villiers de L’Isle-Adam, tandis que « Le Hameau maudit » nous (re)plonge dans l’œuvre d’anticipation de Jack London, et élargit la perspective géographique en amenant le lecteur dans une Amérique subtilement uchronique. Enfin, la nouvelle éponyme est probablement la plus émouvante, mettant en scène l’émergence de la première intelligence mécanique greffée à un dirigeable, son apprentissage des sentiments humains également…

Tous ces textes, écrits sans folie mais avec un savoir-faire certain, entretiennent des liens entre eux, personnages ou artéfacts, tels les chronocytes, substance dotée de capacités de déplacement temporel. L’Envol de Moby Dick prolonge donc le plaisir ressenti à la lecture de L’Héritage du Docteur Moreau, en convoquant une bonne partie du patrimoine de notre imaginaire culturel.

 
Et j'étais aux salons...

Les Aventuriales de Ménétrol

Les Aventuriales de Ménétrol 2019

Un chouette salon que lequel j'ai fait des rencontres sympathiques. Je remercie les organisateurs pour la petite place libérée à la dernière minute mais aussi la libraire Les Volcans. Jean-Claude Renault aux Aventuriales 2019

Le soln Voyageurs immobiles

Le salon Voyageurs Immobiles

Trois super journées, un accueil chaleureux, une organisation géniale, des rencontres... J'y retournerai avec plaisir, dans deux ans, prochaine session. Merci aux organisateurs et à l'Espace culturel Leclerc. Cerise sur le gateau, j'ai profité d'un bel instant touristique à Cherbourg. Jean-Claude Renault aux Voyageurs immobiles 2019

Rue du Chat qui danse et autres nouvelles

Couverture de Rue du chat qui danseLe recueil de quatre nouvelles, Rue du chat qui danse et autres nouvelles, paraît aux Éditions Alter Real le 12 juillet 2019. Je reviens au fantastique, le genre de mes premières nouvelles.

  • Rue du chat qui danse : À Saint-Malo, au bout de la rue du Chat qui danse, l'éclairage public se comporte étrangement, ce qui amuse beaucoup un couple d’amoureux. Quand la lumière vacille, voir le chat n’est peut-être pas une bonne chose.
  • Le cerf noir : Poursuivi par une mystérieuse ombre, celle d'un homme à tête de cerf, le narrateur décide de chercher la confrontation. Pour cela, il devra suivre le chemin de Gérard de Nerval.
  • Le cormoran : Mathilde est inquiète parce que, faute de vent, son homme, en mer à bord d'un voilier, n'est pas prêt de rentrer. Elle se retrouve seulle cliente d'un étrange café, Le cormoran.  
  • Une assiette d'éperlans : Devant son assiette d'éperlans, un enfant imagine qu'il s'agit de bébés serpent de mer, comme celui créé par Jules Verne. De là à leur imaginer une mère titanesque...

L'envol de Moby Dick en pré-commande, sortie le 14 juin 2019

L'envol de Moby Dick et autres aventures paradoxales est déjà disponible sur le site de NESTIVEQNEN. Sa date de parution officielle étant le 14 juin 2019, on peut aussi le pré-commander, par exemple chez :

Un ouvrier pour dont les yeux demeurent verts luminescents après son décès. Des gens qui apparaissent comme suspendus en l’air dans une usine dévastée. Des femmes qui disparaissent les nuits de Toussaint, date de l’ancienne fête païenne de Samain. Un village pris dans une anomalie météorologique et qui revit sans cesse la même journée. Un homme noyé dans son appartement jonché d’algues et de coquillages. Un pianiste momifié devant son piano. Le train express n° 56 qui ne s’arrête pas et qui traverse la façade de la gare Montparnasse.
Dix nouvelles. Des enquêtes qui nous entraînent à Paris et en France. Des aventures qui nous font voyager aux États-Unis dans un village maudit, au Danemark et aux Pays-Bas pour y découvrir de nouvelles formes d’intelligences.

Deux sorties très parallèles en juin 2019 chez Nestiveqnen

Éditions NESTIVEQNEN - L'aventure imaginaireDeux publications qui pourraient se faire écho débarquent en juin.
Un mois de juin fantastique. 

Question piège : dans lequel de ces ouvrages est évoqué Cernunnos ?

Lire la suite

Un recueil et des news

Éditions NESTIVEQNEN - L'aventure imaginaire

Quoi de neuf pour L'héritage du docteur Moreau ? Deux critiques fort sympatiques : une sur fantastinet.com et l'autre par Bertrand Campeis. Vous pourrez les découvrir en suivant les liens.

Quatre portraits ont été ajoutés à l'univers de la Compagnie des Intelligences Botaniques, dont Jack London et Louis Lépine.

 

Et je peux vous annoncer pour juin 2019 que...

Lire la suite

Rencontre dans le Grand Nord pour Jonas Van Rhijn

Anthologie Bêtes mécaniques

L'intrigue de la nouvelle L'envol de Moby Dick, publiée dans l'anthologie Bêtes mécaniques (L'ivre-Book, 17 mars 2018), amène le personnage principal sur la banquise, en 1894. Au même moment, deux expéditions sont menées entre l'archipel François-Joseph et le pôle Nord: l'expédition Fram (« en avant ») de Fridtjof Nansen (1893-1896) et l'expédition Jackson-Harmsworth (1894-1897).

Quel explorateur a rencontré Jonas Van Rhijn, notre héros ?

Fridtjof Nansen ou Frederick George Jackson ?

Un indice : cet aventurier ne se déplaçait pas en bateau.

Mais l'aventure ne se résume pas à cette rencontre. Dans cette Hollande où les frères Philips fondent une société de lampes à filament, Jonas Van Rhijn crée une intelligence... mécanique.

Lire la suite

Parution de l'anthologie steampunk Bêtes mécaniques

Anthologie steampunk Bêtes mécaniques

17 mars 2018, sortie chez L'ivre-Book de l'anthologie steampunk Bêtes mécaniques.

Ma nouvelle, L'envol de Moby Dick, issue de l'univers de la Compagnie des Intelligences Botaniques, est au sommaire.

Dans la Hollande de la révolution industrielle, Jonas Van Rhijn hérite des entreprises de son père, mais seule la science l'intéresse. Il tentera, en vain, de convaincre les frères Philips, qui viennent de créer leur société pour produire des ampoules, de s'associer à son projet. Il se lancera donc seul.

Ses recherches l'amèneront à créer une intelligence... mécanique. Celle-ci suscitera la convoitise de Lothar Halske, directeur d'un site d'extraction de gaz au nord des Pays-Bas, prêt à tout pour se l'approprier.

Jonas Van Rhijn pourra-t-il protéger sa création ?

L'héritage du docteur Moreau

Jc200x200L'héritage du docteur Moreau : nouveau roman.

Ça y est. Une aventure de deux ans. Le roman est fini et proposé aux éditeurs. Mais l'aventure continue. Un second roman sera bientôt sur les rails.

En attendant, deux nouvelles issues de cet univers ont été retenues pour deux anthologies à paraître : Le jour inverti dans Dimension Merveilleux Scientifique n°4 (Rivière Blanche), L'envol de Moby Dick pour le thème Créatures mécaniques (L'ivre-Book).

Enfin, le site évolue pour accueillir des pages L'univers de la Compagnie dans lesquelles je partage et partagerai mes recherches.

Comment définir cet univers bien ancré dans l'Histoire et la fiction de l'époque ? Mais connaît-on vraiment l'Histoire ? N'est-ce pas la Compagnie des Intelligences Botaniques qui a largement financé l'Exposition Universelle de 1889 et, depuis, en exploite les constructions du Champ de Mars, y compris la Tour Eiffel ? Cette compagnie n'est-elle pas responsable de la perturbation métérologique qui obscurcit Paris ? N'emploie-t-elle pas des personnes étranges dont certaines ont des griffes acérées ? N'est-elle pas un des plus puissants empires industriels en avance sur son temps ?

Pour en savoir plus, vous pouvez aller ici.

Après, il faudra attendre la publication. Il y aura peut-être, en apéritif, des extraits.

Lire la suite