uchronie

L'héritage du docteur Moreau - enfin disponible

Enfin, ça y est ! L'héritage du docteur Moreau est en vente sur le site de NESTIVEQNEN

En ce qui concerne les librairies en ligne traditionnelles, il faudra patienter jusqu'au 22 novembre. 

J'en profite pour rappeler que, samedi 24 novembre, je serai aux Rencontres de l'imaginaire (Sèvres) pour y dédicacer les deux volumes.

Un grand merci à Patricia, sans qui ce roman n'existerait pas et qui a connu le chantier en feuilleton, et à Chrystelle qui a rendu possible cette belle publication.

Et merci à Pierre Droal pour ses magnifiques couvertures.

Lire la suite

Les livres sont là

Les livres sont arrivésDu neuf !

Il m'a fallu attendre une semaine avant de pouvoir les voir, mais j'ai enfin le plaisir de les tenir entre les mains. Ils sont superbes.

Les livres seront disponibles dès le 22 novembre en librairie.

Et, samedi 24 novembre, je serai présent aux Rencontres de l'imaginaire de Sèvres, pour dédicacer L'héritage du docteur Moreau.

Premier roman, premier salon, une belle semaine en perspective.

Paru aux éditions NESTIVEQNEN.

 

 

 

 

 

 

Et si Delphes était tombée ?

Dimension Uchronie 01Au cœur du temple de Delphes, qui aurait été fondé par Apollon lui-même, se situe une salle ou une grotte, l’adyton, dans laquelle se  trouvent l’Omphalos, le nombril du monde, et la faille dont les exhalaisons inspirent les oracles de la Pythie. 

En -279, trois armées celtes, accompagnées de femmes et enfants (comme des colonisateurs) entrent en Grèce. La première défait les Macédoniens puis fait demi-tour, sans raison connue. La deuxième entre en Thrace et y rencontre des difficultés. La troisième descend vers les Thermopyles, passe de l’autre côté puis perd un tiers de son effectif qui part vers l’est. Le reste de cette troisième armée, ou seulement les troupes d’élites, attaquent Delphes, et plus particulièrement le temple. Ils sont repoussés, par Apollon lui-même selon les Grecs. Quelle que soit la cause de leur départ, ils n’ont pas été repoussés par une armée. Ils seraient repartis avec l’Omphalos et, selon certaines légendes, un trésor. En -277, ceux qui se sont séparés de la troisième armée fondent une cité en plein cœur de la Thrace : Tylis. D’autres, arrivés au confluent de la Save et du Danube, auraient fondé la fédération des Scordiques. Un dernier groupe s’installe en Anatolie : les Galates.

-279, une année où certains faits sont étranges : une armée qui disparait de l’histoire, deux armées qui se retrouvent en Thrace sans qu’on parle de jonction, une dispersion des forces… Et si toutes les armées réunies descendaient sur Delphes ? Comment serait le monde 1500 ans après ?

Quel est le mystère de la faille du temple d’Apollon ? Qu’est vraiment l’Omphalos ? 

Des questions auxquelles répond Pour l’honneur de Rome, ma nouvelle parue dans l’anthologie Dimension Uchronie 1 (Rivière Blanche, novembre 2018) dirigée par Bertrand Campeis et qui sera présentée au Rencontres de l'imaginaire de Sèvres le 24 novembre 2018.
 

Lire la suite

L'héritage du docteur Moreau - bientôt en librairie

On y est, ou presque.

Mon roman, L'héritage du docteur Moreau, une uchronie steampunk, paraîtra en deux volumes, au mois de novembre 2018, chez NESTIVEQNEN Éditions bien sûr.

En attendant, vous pouvez voir les couvertures, ci-dessous.

Lire la suite

Dimension Uchronie 1

Dimension Uchronie 1

Ma nouvelle Pour l'honneur de Rome est au sommaire de Dimension Uchronie 1 (Rivière Blanche pour le papier et L'ivre-Book pour le numérique).

 

Sortie novembre 2018.

Bertrand Campeis, qui dirige l'anthologie, a souhaité une sortie coïncidant avec les Rencontres de l'imaginaire (Sèvres).

 

Les Celtes se sont emparés du temple d'Apollon et ont pris la cité de Delphes pour en faire leur future capitale.

1500 ans plus tard, malgré le temps écoulé, les Romains estiment qu'ils ont été spoliés de la place qu'ils auraient dû occuper dans l'Histoire. Et si Rome pouvait retrouver la gloire qu'elle n'a jamais eue ?

 

Et si Albert Robida avait été un inventeur ?

Albert Robida (1848-1926), illustrateur, caricaturiste, graveur, journaliste et romancier français, a été l'un des précurseurs de la science-fiction, et du merveilleux scientifique.

Si Albert Robida avait rencontré un savant fou comme Don Sindulfo Garcia, il aurait eu la possibilité de donner vie à ses inventions imaginaires, comme le fameux téléphonoscope, un ancêtre de la visioconférence. Mais pouvait-il passer de l'imaginaire à la science ?

Albert Robida a franchi le pas dans la nouvelle Le jour inverti, parue en mai 2018 dans l'anthologie Dimension Merveilleux scientifique 4 (Rivière blanche), et il n'est autre que l'auteur des télégrammes successifs que reçoit le docteur Moreau dont la curiosité finira par être piquée.

Albert Robida.jpg
Par A. Brauer — Joseph Uzanne, Figures contemporaines tirées de l’Album Mariani, Ernest Flammarion, Paris, vol I, 1894, Bibliothèque nationale de France, Domaine public, Lien

Lire la suite

Le jour inverti

Anthologie steampunk Bêtes mécaniques

Le jour inverti

Ma nouvelle, Le jour inverti, issue de l'univers de la Compagnie des Intelligences Botaniques, est au sommaire de l'anthologie Dimension merveilleux scientifique 4 (Rivière blanche) sortie en mai 2018.

Cette longue nouvelle met en scène quatre personnages du roman (à paraître) L'héritage du docteur Moreau, mais son action se situe un an avant.

Dans un village de Bourgogne, des événements étranges attirent l'attention des gendarmes qui finiront par alerter la Sûreté Générale. D'un autre côté, un scientifique télégraphie régulièrement et à heure fixe une invitation au docteur Moreau. Il n'en faut pas plus pour exciter la curiosité du fameux savant mais aussi celle de la Brigade Spéciale.

Peut-on jouer impunément avec le temps ?

Lire la suite

Nouvelles fantastiques chez Alter Real & dimension Dimension

Trois nouvelles fantastiques paraitront aux Éditions Alter Real en 2019

Alter Real Éditions

  • Le cerf noir : Hanté par le cerf noir qu’il poursuit de sa vengeance, un homme erre dans Paris, notamment dans certains lieux marqués par la littérature et Gérard de Nerval.
  • Une assiette d'éperlans : Un garçon, devant son assiette d’éperlans qui lui font penser à des bébés serpents de mer, imagine des choses. Trop ?
  • Le cormoran : Alors que son homme est en mer, une femme projette ses angoisses dans le café qu’on lui a servi en terrasse d’un étrange bistrot dont elle est la seule cliente : « Le cormoran ». Et si c’était plus que des angoisses ? La peur est parfois aussi stridente qu’un cri de… cormoran.

Lire la suite

Pour l'honneur de Rome... (une brève)

Éditions Rivière blancheMa nouvelle Pour l'honneur de Rome a été retenue pour l'anthologie Dimension Uchronie, dirigée par Bertrand Campeis, qui paraîtra chez Rivière blanche.

Il y a des Romains, bien sûr, mais ceux-ci n'aiment pas forcément le tour que prend l'Histoire.

À suivre...

 

L'héritage du docteur Moreau

Jc200x200L'héritage du docteur Moreau : nouveau roman.

Ça y est. Une aventure de deux ans. Le roman est fini et proposé aux éditeurs. Mais l'aventure continue. Un second roman sera bientôt sur les rails.

En attendant, deux nouvelles issues de cet univers ont été retenues pour deux anthologies à paraître : Le jour inverti dans Dimension Merveilleux Scientifique n°4 (Rivière Blanche), L'envol de Moby Dick pour le thème Créatures mécaniques (L'ivre-Book).

Enfin, le site évolue pour accueillir des pages L'univers de la Compagnie dans lesquelles je partage et partagerai mes recherches.

Comment définir cet univers bien ancré dans l'Histoire et la fiction de l'époque ? Mais connaît-on vraiment l'Histoire ? N'est-ce pas la Compagnie des Intelligences Botaniques qui a largement financé l'Exposition Universelle de 1889 et, depuis, en exploite les constructions du Champ de Mars, y compris la Tour Eiffel ? Cette compagnie n'est-elle pas responsable de la perturbation métérologique qui obscurcit Paris ? N'emploie-t-elle pas des personnes étranges dont certaines ont des griffes acérées ? N'est-elle pas un des plus puissants empires industriels en avance sur son temps ?

Pour en savoir plus, vous pouvez aller ici.

Après, il faudra attendre la publication. Il y aura peut-être, en apéritif, des extraits.

Lire la suite